Un atelier virtuel lance la collaboration FIFA-CARICOM

  • La FIFA et la Communauté des Caraïbes ont signé un protocole d'accord (MoU) en 2021

  • Un protocole d'accord a été établi pour aider à promouvoir la responsabilité sociale et l'intégrité du sport dans la région

  • Les délégués ont discuté de nombreuses opportunités de collaboration, notamment le développement du football, la protection de l'enfance et l'intégrité du sport

La FIFA et le Secrétariat de la Communauté Caribéenne (CARICOM) ont tenu une réunion de lancement afin de discuter de l'élaboration d'un plan de collaboration dans le cadre du protocole d'accord (MoU) CARICOM-FIFA. Signé en 2021, le MoU a mis en place un mécanisme entre les deux parties visant à renforcer leur collaboration dans l’optique d’une promotion de l’intégrité et de la responsabilité sociale dans le sport, tout en favorisant le développement du football dans la région. Dans son discours d'ouverture, la Responsable de la Direction du Développement Humain et Social, Helen Royer, a rappelé que lors de la 34ème réunion du Conseil du développement humain et social en mai 2018, le Responsable de la Division Associations Membres de l'Afrique et des Caraïbes de la FIFA avait présenté aux ministres de l'Éducation de la CARICOM le programme de l'organisation concernant la progression du football dans la région.

La nécessité de privilégier la qualité, la relation entre le développement du football et les facteurs de résilience des jeunes, ainsi que la valeur commerciale de l'essor du ballon rond ont été les points saillants des débats qui ont conduit à la signature du MoU entre la FIFA et la CARICOM. Mme Royer a remercié la FIFA de son engagement dans un partenariat avec le Secrétariat, ajoutant que ce dernier avait hâte de voir les discussions porter leurs fruits et les biens publics régionaux qui en résulteront. "Nous sommes ravis d'avoir eu l'occasion de passer du temps avec nos amis et collègues de la CARICOM pour entamer cette collaboration cruciale", s'est réjouie Joyce Cook, directrice de la division Responsabilité sociale et Éducation de la FIFA. "L'objectif de ce protocole a toujours été de faire du football et de son rayonnement les catalyseurs d'un développement social positif dans la région", a-t-elle souligné.

L'objectif de ce mémorandum a toujours été d'utiliser le football, et les projecteurs qu'il braque, pour agir comme catalyseur d'un développement social positif dans la région.

Joyce Cook

Dans le cadre du MoU, la FIFA et ses associations membres ont convenu d'apporter un soutien à l'entraînement aux compétitions, ainsi qu'à la formation des joueurs, des techniciens, des arbitres, des administrateurs et des professeurs d'éducation physique. La protection des enfants et des adultes vulnérables participant aux activités footballistiques fait également partie des priorités. Pendant l'atelier, les représentants de la FIFA et le Secrétariat ont discuté des principaux axes de collaboration susceptibles de se traduire par un développement social et sportif concret et efficace. Les sujets abordés par la FIFA lors de la réunion de lancement ont porté sur la responsabilité sociale, la protection des enfants, le projet du centre pour un sport sûr, l'intégrité sportive, les communications et le développement du football. La FIFA a également fait part du récent succès du programme Football for Schools. Le Secrétariat de la CARICOM a offert un aperçu de la stratégie multimodale de la Communauté dans le domaine du sport, qui sert d'outil de développement social par le biais des programmes de ses 15 États membres et cinq membres associés. Les participants ont aussi appris comment la Communauté se proposait d'utiliser le sport comme un service commercialisable au sein et hors du marché économique unique de la CARICOM (CSME). Conformément à la volonté de la FIFA de protéger les valeurs positives du football et de mettre le pouvoir du beau jeu au service de la société - objectifs de la Vision 2020-2023 du Président de la FIFA -, ainsi qu'à l'engagement de la CARICOM de renforcer le développement du capital humain et d'accélérer l'intégration régionale à travers le CSME, la réunion de lancement a examiné les domaines dans lesquels mener à bien une collaboration fructueuse à l'avenir.